Comment bien se préparer à un entretien d’embauche

1. Analysez la description détaillée du poste

Au cours de votre préparation, laissez-vous guider par la description du poste que l’employeur a publiée. Il s’agit d’un récapitulatif des qualifications, aptitudes, formations et qualités que le recruteur recherche auprès de l’employé idéal.

Plus vous correspondrez à cette description, plus vos chances de marquer l’esprit de l’employeur seront grandes. Les détails du poste peuvent également vous permettre de préparer des réponses aux éventuelles questions qui pourront vous être posées au cours de l’entretien.

2. Faites des recherches sur l’entreprise et sur le poste

Avant de vous rendre à un entretien d’embauche, il est important d’effectuer des recherches sur l’entreprise pour laquelle vous postulez. Cela vous permettra d’avoir des arguments à présenter pendant l’entretien, mais aussi de répondre aux éventuelles questions posées par la personne chargée du recrutement.

Savoir en quoi consistera votre rôle dans l’entreprise vous confère un avantage non négligeable sur les autres candidats. De plus, en étant pleinement préparé à cet entretien, vous serez plus calme et plus serein face au recruteur. Ainsi, vous pourrez donner le meilleur de vous-même. Renseignez-vous sur la culture de l’entreprise, ainsi que sur les fonctions et les responsabilités qui vous incomberont si vous êtes embauché. Si vous avez des questions concernant les conditions de travail, n’hésitez pas à les poser au cours de la discussion.

3. Analysez votre CV et trouvez vos atouts pour le poste

Vous devez évaluer précisément vos forces et vos faiblesses. Ensuite, vous devez revenir à votre CV et pointer tous vos points forts et tous vos points faibles pour ce poste en étant très objectif. N’hésitez pas à faire cela en prenant en papier et un crayon pour ne rien oublier.

Mettez-vous à la place de la personne qui va vous recevoir. Qu’est-ce qui peut l’intéresser chez vous ? Avez-vous la formation demandée, oui ou non ? Si oui, c’est à noter au chapitre des atouts, mais ce n’est pas suffisant pour vous faire embaucher car d’autres candidats auront la même formation.

4. Regardez vos faiblesses en face

Enfin, demandez-vous quelles sont vos faiblesses pour le poste : le recruteur les aura vues lui aussi. Il va vous interroger là-dessus. Échec, périodes de chômage, changement d’orientation, manque d’expériences satisfaisantes.

Avoir des zones d’ombre est tout à fait normal. Rares sont ceux qui n’en ont pas. L’important est de les connaître et de les voir travaillées avant de vous présenter devant un potentiel employeur.”

Ne vous voilez donc pas la face, mais réfléchissez à la façon dont vous allez répondre non en niant ou en dissimulant, mais en rebondissant sur du positif.