Quand les stars se confient sur leur maladie mentale

Vous l’aurez sans doute remarqué, les célébrités sont de plus en plus nombreuses à se confier ouvertement sur leur maladie mentale. Et pour cause, notre santé psychique est primordiale. Bien que le sujet soit encore trop tabou dans notre société, les stars n’hésitent pas à évoquer leur histoire avec des mots justes afin de combattre les préjugés tenaces. Une démarche courageuse pour inspirer toutes les personnes qui en souffrent également dans le monde entier.

Les TOC d’Amanda Seyfried

Amanda Seyfried souffre de TOC et de troubles de l’anxiété. Elle a déclarée que les maladies mentales sont invisibles pour beaucoup, ce qui est dangereux : elles ne sont pas aussi bien traitées que des maladies “visibles”.

Elle expliquait : “Une maladie mentale est une chose que les gens classent dans une catégorie différente, mais je ne pense pas que ce soit le cas. Elle doit être prise au sérieux, comme toute autre maladie. Le problème, c’est que la maladie mentale ne se voit pas, contrairement à un kyste, mais pourtant elle est là. On ressent le besoin de le prouver, alors qu’on devrait plutôt la traiter.”

Les troubles bipolaires de Britney Spears

À l’époque, elle dérapait et était filmée en train de se raser le crâne. Britney Spears est revenue sur cet épisode en confiant : “Il y avait un moment où je ne pouvais même pas quitter mon domicile sans qu’une vingtaine de voitures ne se lancent à mes trousses. Je me sentais aliénée. Et puis, le temps a passé et, après deux ans sans sortir de chez moi, ils ont fini par s’en aller. (…) C’était une période extrêmement difficile pour moi. (…) J’ai toujours été une personne assez timide, depuis que je suis toute petite. Je suis naturellement discrète, je ne peux rien y faire. Je suis devenue quelqu’un d’autre… Je suis atteinte de troubles bipolaires.”

Les troubles bipolaires engendrent deux phases chez celui qui en souffre : la phase maniaque et la phase dépressive. La première s’apparente à une période d’excitation pathologique, et au contraire, la seconde à une profonde tristesse. Pour traiter les troubles bipolaires, il est nécessaire d’être épaulé par un psychiatre. 

La dépression post-partum de Chrissy Teigen

Chrissy Teigen a écrit une longue lettre à l’attention du magazine Glamour. Le mannequin a tenu à partager son expérience de dépression post-partum après la naissance de sa fille Luna en 2016.

Elle raconte avoir perdu l’envie de se lever le matin ou de voir ses proches, tout en fondant en larmes régulièrement sans raison : “Je ne comprenais pas pourquoi j’étais tellement malheureuse. Je me disais que c’était à cause de la fatigue (…) Je me disais : “Peut-être que je ne suis plus quelqu’un de drôle. Peut-être que je suis juste censée être une maman maintenant“.

Elle va finalement voir son médecin généraliste qui lui diagnostique une dépression post-partum : une dépression qui fait suite à la naissance de son enfant. L’épouse de John Legend se souvient : “Je me souviens, j’étais tellement épuisée, mais heureuse de savoir que nous étions finalement sur le bon chemin pour aller mieux. John avait la même excitation“. Avec l’aide d’antidépresseurs et d’une thérapie, Chrissy Teigen va beaucoup mieux. 

Selena Gomez

Atteinte du lupus, Selena Gomez souffre également d’anxiété, de dépression et de crises de panique. Des troubles contre lesquels elle lutte quotidiennement. L’artiste a aussi dévoilé être atteinte de bipolarité, une maladie qui entraîne des dérèglements de l’humeur. « Récemment, je suis allée dans l’un des meilleurs hôpitaux psychiatriques des États-Unis. Après une longue discussion, j’ai réalisé que j’étais bipolaire. Quand j’ai commencé à en apprendre plus sur la maladie, ça m’a aidée. La peur s’est envolée maintenant que je le sais. Quand j’étais petite, j’avais peur des orages, alors ma mère m’a acheté plein de livres sur le sujet. Elle m’a dit que plus j’en saurai là-dessus, moins j’en aurai peur. Et en fin de compte, ça a fonctionné. C’est une astuce qui m’a beaucoup aidée dans ce cas » a-t-elle expliqué.

Kendall Jenner et ses crises d’angoisses

Constamment sollicitée par son métier de mannequin, Kendall Jenner a frôlé la dépression nerveuse. Surmenée et cambriolée à plusieurs reprises, la top-modèle a enchaîné les crises de panique et les terreurs nocturnes. La jeune femme est également atteinte de paralysie du sommeil. Un trouble difficile à gérer.

« Je me réveille en panique au milieu de la nuit. Je suis réveillée par des crises d’angoisses et il faut absolument que je me lève pour marcher. Je pleure et j’ai peur » a-t-elle ainsi confié à Harper’s Bazaar en 2017. Fort heureusement, la sœur de Khloé Kardashian a su prendre la situation en main pour se soigner. Aujourd’hui, elle apprend doucement mais sûrement à gérer ses angoisses et son anxiété.