Quelques recettes de boissons chaudes pour se réchauffer pendant l’hiver

Le pumpkin spice latte

Ce café latte à base de courge est, depuis quelques années, devenue la boisson emblématique de l’automne. 

Pour la petite histoire, c’est la chaîne de cafés Starbucks qui en est à l’origine. Commercialisée pour la première fois en 2003, la recette originale se composait de café et d’épices (le fameux mélange « pumpkin spice » à base de cannelle, gingembre, noix de muscade, quatre épices et clou de girofle). Vous avez bien lu, le fameux pumkin latte ne contenait aucune trace du fameux cucurbitacée. Ce n’est qu’en 2015 que ce dernier a véritablement trouvé sa place dans la recette, sous forme de sirop de citrouille.

Aujourd’hui, le pumpkin spice latte est la boisson saisonnière la plus populaire de la marque. Un succès dû notamment à sa saveur épicée et réconfortante, ainsi qu’à son éclatante couleur orange.

Le golden milk

Issu de la médecine traditionnelle ayurvédique, ce lait au curcuma a bien plus d’un atout en poche. Antioxydant, anti-inflammatoire, détoxifiant pour le foie et renforçant le système immunitaire… On ne compte plus ses nombreuses vertus ! Ses mérites ont même été vantés par Gwyneth Paltrow, grande adepte des médecines alternatives. Avec ses nombreuses épices, le golden milk semble, en effet, un bon allié pour booster nos défenses immunitaires. Exactement ce dont on a besoin quand les températures baissent.

Pour le réaliser à la maison, il vous faut principalement du lait végétal et du curcuma. De la cannelle, du gingembre et du poivre sont ensuite ajoutés pour améliorer ses effets.

L’authentique chocolat chaud mexicain

Oubliez le chocolat en poudre, on vous parle ici d’une recette traditionnelle du Mexique, réalisée à base de fèves de cacao, d’eau, de lait, d’hominy (des grains de maïs secs cuits dans une solution alcaline) et d’épices. Le champurrado, ancêtre du chocolat chaud, était surtout consommé le matin ou à la fin des repas.

Bien différent de la boisson que nous connaissons aujourd’hui, sa texture épaisse et ses notes de cannelle sont très réconfortantes. 

Le London fog

Cette boisson a vu le jour grâce à Mary Loria, une Canadienne souhaitant arrêter le café.

Elle commanda un thé et a demandé qu’il soit infusé dans du lait. Elle y ajouta ensuite un sachet de sucre vanillé. Cette boisson douce et gourmande devint alors sa préférée, au point qu’elle commença à la partager avec toutes ses connaissances. Naturellement, le London fog s’est ensuite popularisé à travers le Canada et a même dépassé ses frontières. 

Cette recette n’est donc pas du tout anglaise contrairement à ce que ce nom pourrait suggérer. London fog signifie en effet « le brouillard de Londres », en référence à la mousse de lait qui recouvre un thé typiquement anglais.
On peut dire que cette boisson brumeuse s’accorde plutôt bien avec la grisaille automnale.