Le Gua Sha, l’accessoire à adopter pour un teint parfait

Qu’est-ce que le Gua Sha ?

Gua Sha veut dire « Qui vient gratter le feu ». Traditionnellement en corne de vache, on frictionnait tout le corps pour le libérer des toxines. Aujourd’hui, il est conçu dans des pierres semi-précieuses aux vertus qui leur sont propres. Sa forme la plus connue est celle d’un cœur asymétrique capable d’épouser à la perfection les contours du visage. Il existe également façon corne avec des dents arrondies plus ou moins grandes, idéale pour travailler sur les muscles du corps. Dans tous les cas, il est conçu dans des pierres comme le quartz rose, l’obsidienne noire ou le jade blanc qui convoquent aussi l’art de la lithothérapie.

Par exemple, le quartz rose aura des propriétés calmantes quand l’obsidienne noire sera anti-âge, le jade blanc davantage décongestionnant et drainant, l’aventurine purifiante et anti-acnéique.

Les bienfaits

Il existe de multiples façons de se servir d’un Gua Sha pour en tirer tous ses bienfaits. En drainage lymphatique, il permet de décongestionner la peau et de libérer des toxines à l’origine du teint terne et des poches. En détente musculaire, il peut échauffer les muscles afin de lisser en profondeur et limiter la formation de rides. En liftant, il parvient à relancer la production naturelle de collagène tout en redessinant les contours du visage.

Et en accupression, il permet de travailler sur les méridiens et toutes les autres problématiques liées aux organes quand on s’y connait un peu. En jouant avec sa température, on parvient également à intensifier les effets lissant, décongestionnant ou décontractant. Ainsi, plus la pierre est froide, plus elle sera vasoconstrictrice et agira sur la taille des pores et l’éclat du teint. Plus elle sera à température ambiante ou chaude et plus elle sera vasodilatatrice et aura alors des effets sur la détente profonde des muscles et donc les rides.

Le Gua Sha et l’acné

Si cet outil permet de lisser et stimuler la lymphe et donc redonner de l’éclat, du tonus et agir à la façon d’un antirides naturel, il peut aussi jouer en faveur de l’acné. Pour cela, on mise sur le drainage et la détoxification des cellules et des ganglions en évitant de passer sur les imperfections surtout en période de crise.

Lorsque l’acné est présente et en pleine activité, il faut se concentrer sur le bas du visage et le cou pour stimuler les ganglions et la lymphe stagnante. De cette façon, les toxines à l’origine aussi des boutons seront évacuées et cela limitera les inflammations. L’idée est donc de masser en douceur derrière l’oreille, de redescendre vers la clavicule avec la tranche, de remonter avec la face plate, et de longer la mâchoire avec le creux du cœur pour redescendre à la façon d’une boucle douce et légère.