Yoga ou Pilates : comment choisir ?

C’est pour qui ?

Il n’y a pas d’âge pour faire du yoga. N’importe qui s’intéresse à grandir et à évoluer en étant plus conscient de son corps trouvera des bienfaits au yoga. Après tout, le mot « yoga », cette philosophie traditionnelle hindoue, appelle l’union du corps, de la tête et de l’esprit, notre pratique et les postures choisies sont modulées en fonction de nos limitations physiques (blessures, grossesse, etc.).

La méthode Pilates, créée dans les années 1920 par Joseph Pilates, lui-même adepte de yoga, se veut tout aussi inclusive. Le Pilates vise à équilibrer force et souplesse en misant sur le contrôle abdominal. Sans être aussi méditative que le yoga — on est ici dans l’action —, la technique demande néanmoins une bonne dose de concentration.

Yoga et pleine conscience

Au-delà de l’activité physique et des postures comme le chien tête en bas, le guerrier, le lotus et les dizaines d’autres asanas, le yoga est centré sur un système de valeurs et sur des activités qui nous permettent de nous unir avec nous-mêmes dans le moment présent. On veut toujours être enraciné et présent dans notre corps.

Pour bien ressentir cet enracinement, la plupart des cours de yoga commencent avec des exercices de respiration et se terminent sur une période de méditation. C’est aussi l’occasion de s’initier aux chants sacrés, intimidants de prime abord, mais libérateurs.

Pilates et abdominaux

La méthode Pilates est connue pour éveiller des muscles profonds stabilisateurs. Les abdominaux, certes, mais pas uniquement. Objectif ? Tonifier et assouplir le corps en entier, de même que le rééquilibrer, autant grâce à des exercices au sol qu’en utilisant une panoplie de machines.

On ne fait pas du Pilates pour perdre du poids ni pour avoir des abdominaux, mais pour le bien-être total du corps et de l’esprit. Tous ces exercices sont ainsi réalisés en pleine conscience de chaque petite partie de notre anatomie.

Multiples bienfaits

On fait du Pilates d’abord et avant tout pour se sentir mieux dans son corps. Tout ce travail afin de rééquilibrer la posture finit aussi par avoir des effets dans notre vie de tous les jours. Puisque les exercices sont enseignés dans différentes postures (sur le dos, sur le ventre, sur le côté, assis, à genoux, debout…), le Pilates améliore notre conscience posturale au quotidien. Soudainement, on s’allonge la colonne en position assise, on monte les escaliers sans laisser nos genoux se tourner vers l’intérieur…

En yoga, si on développe avec le temps une conscience posturale certaine en améliorant notre tonus musculaire et notre flexibilité, on peut aussi atténuer notre stress. Ça calme le mental et ça donne un sens à notre vie. Et à chaque type de yoga ses bienfaits : Si on n’arrête jamais ou si on est anxieux, on gagne à s’initier à une pratique plus lente qui nous enracine. En revanche, si on manque d’énergie, le power yoga peut nous aider à nous activer.