Ces stars racontent pourquoi elles ont préféré interrompre leur grossesse

Ces célébrités ont accepté de se confier sur l’IVG qu’elles ont vécu. Parce qu’elles ne se sentaient pas prêtes, parce qu’elles n’étaient pas avec un partenaire avec qui elles se sentaient en confiance ou tout simplement parce que ce n’était pas le bon moment, elles ont interrompu leur grossesse.

Alyssa Milano

Dans son podcast Sorry Not Sorry publié le 20 août 2019, l’actrice de 45 ans est revenue sur ses deux avortements en 1993 : “Je prenais la pilule parce que je savais que je n’étais pas prête à être mère (…). Ma carrière et ma vie étaient devant moi, je les vivais aussi pleinement que possible. Mais je suis quand même tombée enceinte, c’était dévastateur. Je savais que je n’étais pas équipée pour être mère à l’époque. Donc j’ai choisi d’avoir recours à un avortement. J’ai choisi, c’était mon choix et c’était absolument le bon choix pour moi. Ce n’était pas un choix facile, ce n’était pas ce que je voulais mais c’était ce dont j’avais besoin, comme la plupart des soins médicaux“.

Alyssa Milano n’a jamais regretté ces deux avortements : “Je n’aurais jamais eu mes enfants, mes magnifiques , parfaits, aimants, gentils et curieux enfants qui ont une mère qui était vraiment prête pour eux. Je n’aurais pas ma carrière, ni cette plateforme pour me battre contre l’oppression (…), ni mon mari David Bugliari. Je n’aurais jamais été libre d’être moi-même. Et c’est le coeur même de cette bataille : la liberté“.

Madonna

La chanteuse n’a jamais caché avoir avorté au début de sa carrière. Dans une interview accordée au Times Magazine en 1996 Madonna confiait :

Je pense que tu dois être préparé psychologiquement [à avoir un enfant ndlr]. Si tu ne l’es pas, tu ne rends pas service au monde en élevant un enfant que tu ne veux pas.”

Jameela Jamil

L’actrice star de The Good Place est très impliquée dans la lutte pour la préservation des lois pro-IVG au sein des Etats-Unis. Elle a confié sur Twitter :

J’ai avorté quand j’étais très jeune. Ce fut la meilleure décision de toute ma vie. Pour moi et pour le bébé que je ne voulais pas et pour lequel je n’étais pas prête, tant d’un point de vue psychologique, émotionnel et financier. Trop d’enfants se retrouvent dans des familles d’accueil parce que des parents ne peuvent pas s’en occuper. Ce sont des vies ruinées. C’est si cruel“.

Nicki Minaj

La rappeuse Nicki Minaj a accordé une interview au magazine Rolling Stone dans laquelle elle est revenue sur son avortement il y a plusieurs années : “J’étais une adolescente. Ça a été la chose la plus difficile à traverser.”

Alors en couple pour la première fois avec un garçon plus âgé, elle choisit d’avoir recourt à une IVG “Je n’étais pas prête. Je n’avais rien à offrir à cet enfant“.

Nathalie Baye

Interviewée par Marie-Claire, Nathalie Baye a raconté son expérience de l’avortement à l’occasion de la sortie du film Dans les bureaux de Dieu, dans lequel elle joue une conseillère d’un planning familial.

L’actrice a confié avoir avorté à deux reprises : “La première fois, je n’avais pas 20 ans. J’étais trop jeune, c’était mon premier amoureux, on n’avait pas un rond, c’était une évidence“. Son second avortement est “plus douloureux” car elle n’était “pas certaine de la durée de l’histoire que je vivais“.

Whoopi Goldberg

La comédienne Whoopi Goldberg a confié dans l’essai “The Choices We Made” qu’elle est tombée enceinte à l’âge de 14 ans. Paniquée à l’idée de l’avouer à ses parents ou de faire confiance à un adulte, elle a avorté toute seule, à l’aide d’un cintre dans les toilettes publiques d’un parc.

Cette expérience traumatisante, elle espère que plus aucune femme n’aura à la vivre, c’est pour ça qu’elle tient à partager son histoire.

Advertisement