Les plantes dépolluantes à adopter

Bien plus pollué qu’il n’y parait, l’intérieur de nos maisons et appartements est chargé de composants chimiques invisibles que la plupart des plantes sont capables d’absorber !

La majorité des plantes a un rôle important dans ce processus et il est même démontré qu’une belle plante tous les 10 m2 améliore significativement la pureté de l’air.

Cependant, certaines plantes, selon leurs caractéristiques, sont beaucoup plus efficaces que d’autres.

Le Ficus ginseng

Son tronc décoratif, spécifique à cette variété, devrait vous séduire en premier lieu : il donne à la plante un look unique. D’ailleurs, ginseng est le nom chinois de la racine du gingembre, à laquelle sont attribuées des vertus médicinales. Son feuillage vert et brillant est aussi très plaisant.

En somme, le Ficus Ginseng a un effet positif sur l’environnement et la santé des personnes. Son pouvoir dépolluant agit en particulier sur l’ammoniac des détergents, le formaldéhyde des meubles en aggloméré, les peintures et les colles.   Idéalement placé dans le salon ou toute autre pièce lumineuse (et de surcroît récemment aménagée), il est une plante facile d’entretien. Attention simplement aux courants d’air et aux excès d’eau stagnante.

Le Tillandsia

La particularité première de cette plante épiphyte est de pouvoir s’épanouir avec ou sans terreau, soit sur un lit de lichen ou de mousse. Du coup, elle se nourrit de l’air ambiant et c’est là tout son pouvoir assainissant : elle absorbe l’humidité.

En suspension ou sur un meuble, elle a en outre cette allure graphique unique. Plante à la fois sauvage, simplissime et innovante, le Tillandsia, surnommé « fille de l’air », s’acclimate très facilement dans tous les intérieurs.

L’Anthurium

Le classique anthurium rouge, aussi appelé « langue de feu », est le symbole d’une beauté exotique. Sa prestance et son besoin d’être baigné de lumière le destinent au salon ou à la cuisine, car il dépollue très bien l’air de l’ammoniac.

Il se sent aussi très bien dans la salle de bain grâce à la haute hygrométrie ambiante. Eh oui, l’anthurium n’aime pas l’air sec ! D’autres plantes ont également des vertus dépolluantes. Citons le ficus, le lierre, l’azalée, le chlorophytum, le dracaena, la sansevière, le pilea, l’aglaonème, la fougère ou encore le philodendron.