5 remèdes naturels pour soulager l’allergie au pollen

Une tisane ortie-menthe poivrée

L’ortie n’est pas une plante d’emblée engageante, mais c’est pourtant une des plantes les plus incroyables qui peut tout à la fois soulager les douleurs de l’arthrite, aider à lutter contre les insomnies et, bien entendu, à combattre les allergies saisonnières.

La menthe poivrée quant à elle contient un type de qui peut aider à inhiber l’activité et la sécrétion des enzymes comme l’histamine qui provoque la réponse inflammatoire quand on est en contact avec l’allergène.

La recette maison : mettez 1 cuillère à café de menthe séchée ou ¼ tasse de menthe fraîche hâchée et 1 cuillère à café de feuilles d’ortie séchées dans une tasse. Couvrez d’eau bouillante et laissez infuser 15 minutes. Ajoutez une petite cuillère de miel pour le goût (facultatif). À boire deux fois par jour.

Un jus d’agrumes frais

Cette boisson extrêmement riche en vitamine C va vous aider à fournir de l’énergie à votre système immunitaire, particulièrement sollicité lorsqu’il est en contact avec les allergènes. En outre, la vitamine C a une action anti-histaminique naturelle en bloquant la sécrétion de l’histamine par les globules blancs.

La recette maison : pressez le jus d’un demi-citron et de deux oranges. Réfrigérez pendant quelques heures. Avant de boire ce jus d’agrumes, ajoutez une cuillère à soupe de miel bio produit dans votre région. Cela vous aidera à renforcer votre immunité contre les pollens que vos muqueuses nasales vont croiser dans les jours qui viennent.

Un jus d’oignon

Aussi peu appétissant que cela puisse paraître, le jus d’oignon est un remède efficace pour lutter contre la rhinite allergique (d’ailleurs en homéopathie le remède Allium cepa utilisé pour le nez qui coule est issu de l’oignon). L’oignon est en effet constitué de composés sulfurés aux propriétés anti-inflammatoires et est riche en vitamine C, dont on vient de vous vanter les vertus.

La recette maison : émincez un oignon rouge et faites infuser dans un litre d’eau minérale pendant 8 à 12 heures. La boisson peut être conservée pendant quatre jours au réfrigérateur : buvez-en une à deux fois par jour. Si le goût vous rebute, vous pouvez ajouter une cuillère à café de miel dans chaque verre.

Un en-cas pomme noix

Ce mélange de fruits frais et secs va vous permettre de soulager les symptômes de l’allergie. Riches en magnésium, les noix aident à réduire les accès de toux ou de respiration sifflante et leur teneur en vitamine E protège votre corps contre les réactions face aux allergènes. Les pommes (comme les oignons) contiennent de la quercétine, un flavonoïde qui réduit la production d’histamine (donc diminue les réactions allergiques).

La recette maison : hâchez une poignée de noix et coupez la pomme en petits morceaux. Placez le tout dans un sac plastique ou une boite hermétique et mélangez bien. En période d’allergie, ce petit en-cas remplacera avantageusement le cookie de 11 h ou la barre chocolatée de 17 h !

Un massage aux huiles essentielles

L’huile essentielle d’estragon et l’huile essentielle de lavande vraie vont agir en synergie pour diminuer la fréquence des crises d’éternuements.

La recette maison : au creux de votre main, mélangez une goutte de chacune de ces deux huiles essentielles. Avec ce mélange, massez-vous vigoureusement les ailes du nez du bout des doigts, et massez-vous les tempes plus délicatement. Vous pouvez également mélanger ces huiles essentielles dans un peu de miel liquide et l’avaler : 2 à 3 fois par jour, en cure de trois semaines maximum.