Les additifs alimentaires qui sont toxiques pour la santé !

De nos jours, en France, les industriels sont tenus d’indiquer sur l’étiquette d’un produit la totalité des ingrédients qui le composent, sans oublier les additifs alimentaires. Malheureusement, il n’est pas évident de savoir ce qui se cache dans certains aliments.

Les colorants artificiels

Grâce aux colorants artificiels, notre jambon est plus rose, nos biscuits apéritifs sont plus orangés, nos bonbons ont des couleurs plus voyantes… bref, ils rendent les produits industriels plus appétissants.

How to Read Food Labels

Malheureusement, les colorants artificiels signalés sur les étiquettes par les codes E100 à E199 riment avec : hyperactivité, maux de tête, insomnies, troubles de la vision, risques de cancer.

2. Le glutamate de sodium

Le glutamate de sodium (ou monosodique, ou MSG, E621 à E625 sur les étiquettes) est un additif alimentaire extrêmement chimique qui permet de relever le goût des plats préparés, des biscuits salés ou sucréset même des sauces industrielles.

Guide: Five Frozen Meals That Are Better Than You Think | KQED

Le problème avec cet additif, c’est qu’il perturbe les hormones qui régulent notre appétit. Pour faire simple, il nous rend carrément accro au produit qu’on est en train de manger. Sans compter qu’il fait augmenter notre glycémie, favorisant le diabète, et peut être à l’origine d’un vieillissement prématuré du cerveau.

3. Le nitrate de sodium

Le nitrate de sodium est un additif alimentaire que l’on trouve surtout dans les charcuteries, viandes, fromages et poissons industriels, car il permet de les conserver plus longtemps.

Acheter de la charcuterie à Tokyo - Vivre à Tokyo

Une consommation excessive de nitrate de sodium peut entraîner, entre autres, de l’asthme, de l’hyperactivité, des insomnies, des vertiges, des baisses de tension, des nausées, et certains cancers (comme le cancer colorectal).

Les gras trans

Les acides gras trans (matières grasses partiellement hydrogénées), que l’on trouve surtout dans les pâtisseries et viennoiseries industrielles, sont extrêmement dangereuses pour l’organisme.

5 astuces pour décrypter les étiquettes et ne plus se faire avoir par l'industrie agroalimentaire ! - Manger Vivant

Tout comme les gras saturés, les gras trans font augmenter les taux sanguins du LDL « mauvais cholestérol » tout en abaissant les taux de HDL (« bon cholestérol »). Cela a pour effet d’augmenter significativement le risque de souffrir de troubles cardiovasculaires.

Les édulcorants artificiels

Les édulcorants artificiels (aspartame, sucralose, cyclamate, neotame, saccharine, composés E950 jusque E968 sur les étiquettes) donnent un bon petit goût sucré aux aliments « sans sucre » ou bien « allégés en sucre ».

Industry coalition supports new labeling act | 2018-06-08 | Food Business News

Du coup, grâce à eux, on se dit qu’on se régale à peu de frais caloriques. Mais attention : les édulcorants artificiels peuvent déclencher des fatigues chroniques, des migraines, et être à l’origine de maladies dégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.

Le benzoate de sodium

Le benzoate de sodium (E211 sur les étiquettes) est un additif alimentaire qui permet de conserver plus longtemps et sans bactéries les sodas, les tartes, ou les confitures de grandes surfaces.

Ban Buying Soda With Food Stamps - Hartford Courant

Malheureusement, cet additif est réputé pour affaiblir le système immunitaire, et peut entraîner chez l’adulte des irritations oculaires, de l’asthme, des troubles digestifs, des troubles du comportement, des insomnies et chez l’enfant, de l’hyperactivité.

Le sirop de glucose-fructose

Cet additif alimentaire, également connu sous le nom de « sirop de maïs à haute teneur en fructose », est un concentré de sucre que les industriels utilisent dans les biscuits, mais également dans les viandes sous-vide.

MEPs call for country-of-origin labelling on processed meats in Europe

Le problème avec lui, c’est que notre organisme a du mal à l’identifier, car il est 100% artificiel, et qu’il fait monter notre glycémie en flèche. D’où les risques de diabète accrus qu’il représente. Sans parler qu’à long terme, sa consommation peut causer des dommages au niveau du foie.